Un peu de moi....

J'ai reçu ces questions à l'époque où l'on se faisait tagguer à hue et à dia ! Bien que relativement réfractaire à tous ces trucs là, j'avais joué le jeu pour faire plaisir à une amie. Aujourd'hui, je me dis que ça ne me résume pas si mal... 

1/ Le trait principal de mon caractère
Pas un trait... Un amalgame surprenant…
Nature (ce qui amuse les hommes et déroute mes congénères),
Spontanée (ce qui me vaut le palmarès des plus belles gaffes du siècle) et
Pugnace (j’ai horreur de ce mot ! il est moche. En plus, on a l’impression d’en avoir plein la bouche quand on le prononce… un peu comme glossaire… bah ! glossaire ! ça vous fait pas cet effet à vous ? J’en ai d’autre comme ça. Il faudrait refaire un Tag avec une question qui demande quels sont nos mots détestés…)
Mais revenons à mon caractère, si tant est que je sois objective…. Et je ne suis pas objective. Juste une indication, jusqu'à y'a pas longtemps... (je vous dirais pas, vous sauriez mon âge) le mot MOI était issu d'un dialecte étrange et inconnu... J'ai même encore parfois l'impression que nous sommes deux... elle et moi... Comprenez que j'hésite à vous donner une indication sur mon caractère... si jamais c'était elle qui parle... :-)) Private Joke

2/ La qualité que je désire chez un homme
Qu’il soit honnête avec moi. Nan, ça c’est évident ! Si c’est pas le cas, c’est pas un homme, c’est une merde ! Je recommence : Qu’il soit un homme ! sur lequel je peux m’appuyer si je suis fatiguée, qui ne craint pas de prendre une décision, qui me prend dans ses bras musclés pour me protéger, me rassurer, me réchauffer, me consoler, me câliner, m’endormir (oui, bon, qui me prend dans ses bras !!!), qui ne me juge pas les jours où je vais mal, qui sait trouver les mots pour que je reprenne courage, qui n’a pas les mains palmées, qui a de l’humour, qui ne se prend pas au sérieux, qui ne se lance pas dans watt mille choses sans jamais finir… et surtout… Qui m’Aiiiime. Comme je suis. Une femme... Nature ET Sexy ; Chieuse ET Fragile ; Lunatique MAIS Amoureuse !

3/ La qualité que je préfère chez une femme
La simplicité… ah, attendez, j’ai trouvé un exemple : qu’elle soit capable de prendre son petit dèj le dimanche matin sans être passée au préalable par la salle de bain pour se coiffer, se maquiller, se pomponner… Qu’elle n’ai pas peur de se casser un ongle, de vider un poisson ou de "re-railler" la chaîne du vélo quand elle a déraillé. Que ce ne soit pas une brelle au volant. MAIS qu'elle reste féminine et n'oublie pas le coup d'œil dans la glace avant de sortir afin d'être top, voire classe, pourquoi pas sex mais jamais vulgaire. Et enfin... Qu’elle sache se taire… surtout quand je ne lui demande rien.

4/ Mon principal défaut
De l'avis général, après sondage échantillonné à 1 petit million de personnes... je suis une CHIEUSE ! bon, ben voilà, fallait le dire. Attention ! pas chiante. C'est totalement différent. Personne ne s'est fourvoyé. Il semble que je sois CHIEUSE... Ah... avis de dernière minute... d'aucuns affirmeraient en masse que je suis aussi LDP... comprenne qui pourra, je ne dis pas le contraire...

5/ Ma qualité principale
De l'avis général, après sondage échantillonné à 1 petit million... je suis GENTILLE ! Dans ce terme, j'ai eu droit à des déclinaisons... "tu es patiente... trop !" ; "la gentillesse... mais elle te fragilise et te fait toujours douter de toi" ; "tu es généreuse... tu ne comptes jamais rien quand c'est pour les autres" ; "t'es pas rancunière... " ; Il semble que je sois GENTILLE...

6/ Mon occupation préférée
Sans hésitation : cuisiner ! c’est une passion. Mais pas n'importe quoi n'importe comment !!! Je vous parle pas du petit bœuf carottes d'un soir de semaine. Nan. Un repas. Un vrai. D'abord, réfléchir et se demander ce qui plaira, ce qui sera apprécié. (Je garde précieusement depuis de nombreuses années, un petit calepin. En réalité, il s'agit d'un répertoire. Au nom de chaque personne, j'inscris les grandes lignes. Je veux dire par là, les conneries à éviter... on ne fait pas une fondue bourguignone à un végétarien ! Puis, la date et le repas que j'ai préparé. C'est super utile...) Au besoin inventer quand les seules informations dont je dispose sont les ingrédients. Puis les choisir soigneusement. Penser au timing et ne pas se louper. Avoir une vision globale du repas afin de préparer toutes les matières premières... c'est important. Vous partiriez en vacances sans valises ? On ne se lance pas comme ça dans l'élaboration d'un repas. Orchestrer le tout sans faux pas, sans erreur. Ne laisser entrer Personne dans la cuisine !!! je sais, chu chieuse... Quand tout est sur les rails, surveiller, attentivement, ne pas se laisser distraire. Soigner la présentation. C'est capital. On ne sert pas une choucroute dans de la porcelaine, comme on ne présente pas un foie gras poêlé dans de l'arcopal... c'est élémentaire ! … et après tout ça, se régaler de voir les invités découvrir, s'étonner, déguster... quelle récompense lorsque c’est apprécié. Vous n’imaginez pas...

7/ Le plat qui me met l’eau à la bouche
Définitivement « salée ». Depuis quelques années, le sucre ne m’aime plus et je le lui rend bien. J’aime… tout ! c’est bien là le problème ;-) J’ai souvent entendu : t’es vraiment grave toi ! Pourquoi ? simplement parce que je commence à manger dès le matin… avec mon café. Quand je vous dis manger, c’est… manger ! Rillettes d’oie, filets d’anchois à l’ail, camembert coulant, salade de poivrons grillés, ratatouille, tortilla, quiche, pizza… (mais nan, pas pizza ! j’ai les noms de ceux qui ne suivent pas !). Bref, n’importe quoi pourvu que ce soit froid ! Important ça. Ne jamais faire chauffer le matin. Et je ne plaisante pas avec ça. Ce qui ne m’empêche pas de niaquer un p’tit croissant au passage… huum, un croissant jambon fromage :-)

8/ Mes mots favoris
Samèrelipopette ! Et tous ceux que j’invente… ils sont souvent colorés et bien plus imagés que ceux du dictionnaire… parfois, inventer un mot permet de renforcer l’exceptionnel de la chose… en y ajoutant de l’intensité on supprime l’utilisation abusée de superlatifs. Et puis des fois, c'est pratique ! tiens, hier je parlais d'un avantage qui est aussi un inconvénient... l'avantavénient permet d'économiser 4 mots !!! Ainsi, je dirais plus volontiers qu’un truc répugnant est « gerboulifiant » plutôt que vomitif. Tout comme il m’arrive d’être étonnifiée par un truc à la chme, voire même étonnifiée d’être surprise par un chmilbidouille ! mais là, on fait un glissage dans l’inventage d’expressions très personnelles…

9/ Ce que je déteste par-dessus tout
Chez l’humanoïde : qu'il me mente. Surtout quand j’ai l’amère impression d’être prise pour La Conne de compèt’ qui n'a rien vu venir.
Chez l’animaloïde : qu’il fasse ses crottes devant ma boîte aux lettres. Surtout quand son menteur de maître me soutient que non... (y'a du vécu là j'vous l'dis !)

10/ Un rêve
Que mon rêve devienne réalité ! Voler. Naaan, pas chourrer un dvd à carouf'. Voler... m'envoler ! étendre mes bras, les agiter, et m'envoler. De plus en plus haut. Vous ne l'avez jamais fait ? C'est bouleversifiant ! D'ailleurs, quand j'y pense, je pourrais aisément postuler chez Via-Michelin pour reproduire des cartes... je connais tous les alentours de ma région vus du ciel ! ça veut sûrement dire quelque chose... Quand je suis bien dans ma tête, quand rien ne me cloue au sol, la nuit je m'envole ! En plus, ne riez pas, je me suis améliorée avec les années. Avant, il fallait que je décolle d'un toit ou d'une falaise... à présent, même de mon jardin je m'envole... deux trois petits battements de bras et hop ! Plus rien ne m'arrête...

Euuuh... ??? ... des remarques ??? des questions ??? lâchez vous !!!

2 commentaires:

Jerome a dit…

Passionnant, beaucoup à lire mais pas ennuyeux.
Je reviendrais.

LECOURT a dit…

sympa, vivant, mais ça fait peur ! Pas mon style, mais j'aime vraiemnt bien ça n'empêche pas